Des lunettes "COQUILLAGES ET CRUSTACES"

13 décembre 2019 à 13h53

Remplacer le plastique de la monture des lunettes par du coquillage, c'est le projet mis en place par deux entrepreneurs bretons, Sandrine Guyot et Laurent Pezé. Un jeune couple qui a décidé de développer une nouvelle activité autour de l'optique alors qu'au départ, ils ne venaient pas du tout de cette branche. Lui était dans la restauration, elle dans le sport et le développement durable. L'idée a commencé à germer en 2016 avec l'envie de concevoir un produit totalement inédit et 100 % français qui rappelle le littoral. Leur regard s’est naturellement tourné vers la mer avec pour ligne de conduite : zéro pétrole et la valorisation de déchets alimentaires.

Après deux ans de recherche et développement, les premières gammes de lunettes « Friendly Frenchy » sont sorties cette année. Les montures des lunettes de soleil sont 100% biosourcée avec de l’huile végétale et des produits marins : des coquilles d’huîtres, de moules et de Saint-Jacques. Des coquillages originaires principalement des côtes bretonnes.

Et ce choix n'a rien d'anodin puisque la France est le premier pays producteur de coquillages en Europe, également le premier consommateur explique Laurent Pezé. L'objectif était de développer cette matière alternative pour l'utiliser autrement. Une matière très noble, ajoute Sandrine Guyot, dont les ancêtres ont d'ailleurs fondé le Musée de la Nacre à Méru dans l'Oise.

Le couple va bientôt dévoiler deux nouvelles gammes : une « Pêche à pied » avec de la palourde notamment et une « Coquillage et crustacés », plutôt ambitieuse à base de carcasse de homard. Les lunettes sont pour le moment disponibles dans une soixantaine de points de vente, de tout le littoral Atlantique en passant par Paris, la Nouvelle-Calédonie et même jusqu'à Tahiti...

Retrouvez "L'ECONOMIE POSITIVE" sur CLAZZ, caque matin à 6h15 et 8h15