JOUER AU FOOT...SUR DES OLIVES !

29 janvier 2020 à 12h41

Dans les Bouches du Rhône à la Ciotat, on joue au foot sur des noyaux d'olive! Un nouveau revêtement en noyaux d'olives concassés vient d'être installé sur le stade Bouissou. Certes, un revêtement synthétique mais plus naturel. La Ciotat a opté pour ce revêtement "développement durable" après les polémiques autour des revêtements en SBR, des granulats issus de la collecte de pneus usagés.

Ce procédé permet de valoriser les déchets de pneumatiques mais les revêtements fabriqués en SBR soulèvent aussi des préoccupations.Leur impact éventuel sur la santé et sur l'environnement, à cause des substances chimiques qui les composent. D'après un rapport publié en 2018, l'ANSES l'Agence nationale de sécurité sanitaire, conclue à un "risque sanitaire négligeable". En revanche elle se montre très réservée sur les conséquences pour l'environnement. L'ANSES estime que le « lessivage » des terrains par la pluie peut provoquer la dissémination dans la nature de produits nocifs pour les écosystèmes.

Par précaution à la Ciotat, la mairie a donc investi dans un revêtement en noyaux d'olives, même si les fibres vertes, elles, sont toujours en plastique. Pour un terrain de 6500 mètres carrés, il faut 3 tonnes de noyaux d'après le constructeur, Méditerranée Environnement qui assure que le revêtement est aussi souple qu'un revêtement en plastique et qu'il assure également le bon drainage des eaux de pluie. Développement durable oblige, les noyaux d'olive sont locaux: ils viennent du Muy dans le Var, à une centaine de kilomètres de la Ciotat.

D'après l'ANSES, il y aurait environ 3000 terrains sportifs en France fabriqués à base de granulats issus du recyclage de pneus ainsi que des aires de jeux pour enfants. Le revêtement en noyaux d'olives pourrait donc représenter une alternative plus durable.

"DEVELOPPEMET DURABLE", des sujets à écouter chaque matin à 7h45 sur CLAZZ.