L'EUROPE, INEGALE FACE AUX TESTS

25 mars 2020 à 13h37

Comment lutter efficacement contre le coronavirus ?
En Europe, la réponse diffère selon les pays concernant la pratique de dépistage du Covid 19.
On rappelle que l’Organisation mondiale de la santé préconise des tests massifs mais chaque Etat agit en fonction de la gravité de la situation sur son territoire et, le plus souvent, de ses moyens et de ses stocks disponibles.

L'exemple de la Corée du Sud, où le dépistage est pratiqué à grande échelle, a marqué les esprits.
A l’inverse, la France limite désormais l’accès aux tests aux personnels soignants et aux cas les plus graves. En Autriche, où la situation pandémique est comparable à celle de la France, la politique de dépistage est plus dynamique. Il suffit de présenter des symptômes ou d’avoir été en contact avec une personne contaminée pour passer un examen, sur ordonnance médicale. De son côté, la Commission européenne a lancé un appel d’offres pour le compte de 18 Etats membres afin d’acheter en commun des kits de tests.
Les industriels ont jusqu’à fin mars pour y répondre, mais Bruxelles ne décidera que début mai des candidatures retenues.

"L'EUROPE ..VUE D'EN FRANCE", des sujets à écouter chaque matin entre 6h et 9h, sur CLAZZ.RADIO ou sur l'appli gratuite de CLAZZ