NOTRE VIN FRANCAIS ENFIN PROTEGE

08 novembre 2019 à 18h46

Une centaine d’indications géographiques européennes bientôt mieux protégées de la contrefaçon en Chine : c’est l’objectif d’un accord signé avec l’Europe, alors que le président Français Emmanuel Macron était en Chine cette semaine.
Concrètement, ce sont donc plusieurs produits européens qui sont concernés, comme la feta grecque, mais aussi le prosciutto italien, sans oublier les produits français comme le champagne et le vin bordelais : 8 appellations girondines entrent ainsi dans l’accord. Saint Emilion notamment, les Graves ou encore Pauillac.
En pratique, si les autorités chinoises repérent une bouteille de Saint Emilienne au lieu de Saint Emilion, comme ça a déjà pu être le cas, un procès sera intenté contre les auteurs de contrefaçon. Le but est ainsi de garantir la qualité de ces appellations reconnues.
La Chine est le premier marché à l’export des vins de bordeaux, deuxième dans l’agroalimentaire de l’union européenne, avec un marché de près de 13 milliards entre septembre 2018 et août dernier.

"L'EUROPE EN FRANCE", une chronique à retrouver chaque matin à 6h45 sur CLAZZ.