RAPPATRIER LA PRODUCTION DE MEDICAMENTS EN FRANCE?

10 mars 2020 à 12h02

L'épidémie de coronavirus a posé une sérieuse question en matière de production de médicaments : la France est-elle auto suffisante ? La réponse est non... une partie de nos principes actifs sont fabriqués ailleurs dans le monde, en Chine notamment, ce qui pose problème bien entendu lorsque la Chine, en l’occurrence, est le principal foyer infectieux.

Depuis plusieurs semaines, se pose donc la question du lieu de production de nos principes actifs. Peut-on la rappatrier en France malgré le coût que cela engendre? OUI répond Sanofi, laboratoire pharmaceutique français qui occupe le 3ème rang mondial et emploie plus de 100 000 personnes dans une centaine de pays. Sanofi qui est également la première entreprise française en matière de recherche et développement.

Sanofi qui a annoncé  il y a quelques jours vouloir créer le leader européen des principes actifs pharmaceutiques - molécules essentielles entrant donc dans la composition de tout médicament. Ce projet consisterait à rassembler les activités commerciales et de développement du laboratoire sur 6 sites -  En Italie, Allemagne, Hongrie, Royaume Uni et deux en France - dans le Puy de Dôme et en Seine Maritime. Son objectif, pallier les pénuries récurrentes et rendre l'Europe et à fortiori la France capable de s'auto approvisionner. L'entreprise serait ainsi numéro 2 mondial du marché avec un chiffre d'affaires d'environ 1 milliard d'euros. Le siège social de cette nouvelle entité, qui emploierait plus de 3.000 personnes, serait basé en France.

Il s'agirait là d'une véritable opportunité de croissance, une offre de relocalisation comme on en voit plutôt rarement. L'objectif des dirigeants, rendre à l'Europe une forme de souveraineté sur les médicaments et tenter de réduire la dépendance à l'Asie.

Sanofi envisage une entrée en bourse de ce nouveau laboratoire à l'horizon 2022.

"ECONOMIE POSITIVE", des sujets à écouter chaque matin à 6h15 et 8h15 sur CLAZZ