SUCCES POUR LA START-UP NANTAISE NEOLINE !

06 février 2020 à 14h25

Tout va bien pour la start-up nantaise Neoline !
Son projet de cargo à voiles vient de recevoir de nouveaux soutiens. L'entreprise a pour ambition de réduire de 90 % les émissions de gaz à effet de serre sur les traversées grâce à la force du vent. Le projet vient de recevoir le soutien d'EDF à hauteur de 3 millions d'euros et de la Compagnie maritime nantaise qui va entrer au capital de Neoline à hauteur de 15 %.

L'objectif de Neoline est de réduire les émissions de gaz à effet de serre et de polluants générées par le transport maritime en réduisant la consommation d'hydrocarbures et en utilisant les énergies renouvelables. Effectivement, changer le mode de propulsion des navires est essentiel quand on sait que le transport maritime représente à lui seul 7% de la consommation mondiale de pétrole. Le secteur cherche à évoluer surtout que les carburants utilisés aujourd'hui sont très polluants notamment en raison de leur teneur en dioxyde de soufre.

Les navires de marchandises Neoline, de 136 mètres de long, équipés de 4200 mètres carrés de voilure, seront propulsés principalement par le souffle du vent, une énergie propre, gratuite et inépuisable. Il y aura bien un moteur diesel et des batteries mais ils ne seront utilisés que pour les manœuvres portuaires et l'électricité à bord. A terme, Neoline espère construire des navires zéro émission avec 100% d'énergies renouvelables.

Les cargos à voile de Neoline pourraient transporter l’équivalent de 280 conteneurs ou de 500 voitures. Deux navires ont été commandés l'été dernier. Le premier voilier sera construit cette année à Saint-Nazaire. La première ligne de transport prévoit de relier, dès 2022, St-Nazaire à la côte Est Américaine, avec deux escales à St-Pierre et Miquelon.

"DEVELOPPEMENT DURABLE", des chroniques à retrouver chaque matin à 7h15 sur CLAZZ